iutbethune.org
Image default
Enseignement

Comment apprend-on à écrire au temps des écrans ?


Quand on évoque l’écriture en contexte scolaire surgit aussitôt le fameux triptyque de compétences « Lire, écrire, compter ». Mais comment ce savoir fondamental se transforme-t-il quand se multiplient les outils numériques ? Et que recouvre-t-il vraiment au-delà du geste : l’appropriation d’une orthographe, la capacité à construire un discours voire à exprimer une identité personnelle ?

Voilà quelques-unes des questions explorées par nos auteurs alors que les expériences d’enseignement à distance accélèrent l’alternance entre papier et écrans.

Avec Denis Alamargot (UPEC) et Mar Perezts (EM Lyon), on s’arrête sur l’importance de l’écriture manuscrite pour l’acquisition de la langue et l’affirmation de soi, tandis que Michel Fayol (Université Clermont-Auvergne) se penche sur la complexité de son apprentissage.

Marie-Line Bosse (Université Grenoble Alpes) revient sur l’un des exercices phares de l’école primaire, la dictée, et les nouvelles formes qu’elle peut prendre, tandis que Françoise Cahen et Olivier Belin (CY Cergy Paris Université) présentent quelques situations d’écriture créative au lycée. Enfin, reste la question de la prise de notes à l’université, abordée par Kenneth A. Kiewra (University of Nebraska-Lincoln), où le choix entre stylo et clavier est bien plus crucial qu’on ne l’imagine.

Le geste associé au tracé d’une lettre en favorise la reconnaissance en situation de lecture.
Shutterstock

L’écriture manuscrite n’est pas une simple habitude culturelle, c’est aussi un outil clé d’apprentissage de la lecture. S’il faut préférer le crayon au clavier, que dire des stylets pour écrans ?

La lecture et l’écriture sont relativement plus lentes et laborieuses que les activités correspondantes à l’oral.
by Katerina Holmes from Pexels, CC BY

Si les enfants se mettent à parler au fil d’une simple immersion dans leur langue, lire, écrire, comprendre ou encore rédiger un texte sont autant d’activités qui ne s’acquièrent que par un long apprentissage.

La pensée s’articule différemment selon les outils que l’on utilise.
Hagar Lotte Geyer/Pixabay, CC BY

Qu’on soit droitier ou gaucher, en écrivant à la main, on ne transmet pas seulement un message, on marque aussi son existence et son identité. Un geste qui se raréfie à l’ère numérique ?

Les élèves ayant un faible niveau en orthographe, mais déjà un certain nombre de bases, profitent des dictées guidées pour les consolider.
Shutterstock

Aujourd’hui, la dictée ne sert plus seulement à évaluer les connaissances acquises par les élèves. Elle devient un véritable dispositif d’apprentissage, comme dans le cas des « dictées guidées ».

Les élèves qui s’appliquent à prendre des notes en cours réussissent mieux.
Shutterstock

Étudiants, et si vous peaufiniez vos prises de notes ? La recherche montre que le jeu en vaut la chandelle.

Les exigences des programmes de lettres n’ont pas baissé ces dernières années et les jeunes de 15 ans et plus lisent plus que la moyenne des adultes.
Shutterstock

Entre la réécriture des dénouements de grands classiques, la conception de livres interactifs ou la tenue de comptes de personnages sur les réseaux sociaux, les professeurs de français multiplient les initiatives pour stimuler la créativité de leurs élèves et les inviter à s’approprier les œuvres du patrimoine littéraire.

Dans la presse lycéenne, la poésie apparaît avant tout comme une expression et se fait tour à tour chanson, confession, déclaration d’amour, tribune politique ou éditorial.
Shutterstock

Dans la presse lycéenne, qui ouvre aux adolescents des espaces d’expression à l’écart des obligations scolaires, la pratique de l’écriture poétique reste très vivante, beaucoup plus qu’on ne l’imagine.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

A lire aussi

Vers un enseignement du « fait laïque » ?

adrien

un réservoir de biodiversité ?

adrien

Faut-il laisser les enfants s’ennuyer ?

adrien

Les enseignants, des professionnels en manque de soutien

adrien

L’école dehors : l’exposition à la nature ne fait pas tout !

adrien

« Le coaching scolaire – Un marché de la réalisation de soi »

adrien