iutbethune.org
Image default
Enseignement

Dossier : Retours en pays d’enfance


Au hasard d’une promenade, d’un repas, on retrouve une image ou une saveur chérie dans le passé et voilà que reviennent en tête une multitude de souvenirs liés à l’époque et aux lieux de la découverte. C’est le principe bien connu de la madeleine de Proust, et nul n’est insensible à cette magie de la mémoire.

Dans cet esprit, les auteurs de The Conversation ont redessiné cet été quelques chemins vers le monde de l’enfance en revenant sur des objets et des activités symboliques de ce temps de la vie.

Des mésaventures d’Hansel et Gretel au folklore d’Halloween, les bonbons sont irrémédiablement associés aux enfants. Pourtant, ils ne leur ont pas toujours été destinés, comme le rappelle l’historien Michel Manson (Université Sorbonne Paris-Nord) et, concernant les produits sucrés, c’est un mouvement inverse qui se produit aujourd’hui : en bouleversant les emplois du temps, la crise sanitaire a redonné de l’importance au goûter, qui gagne du terrain du côté des adultes, selon les observations de Pascale Ezan (Université Le Havre Normandie).

Stars des coffres à jouets, les poupées sont depuis longtemps des tremplins pour l’imagination des enfants. Déja, dans Les Misérables, Victor Hugo mettait en scène l’émerveillement de Cosette devant la poupée que lui offre Jean Valjean et Michel Manson revient sur la subtile analyse psychologique qui traverse cet épisode phare de la littérature.

Enfin, si les enfants doivent au quotidien suivre les règles établies par les adultes, il est un espace où ils sont rois et peuvent donner libre cours à leur esprit d’invention : celui des terrains d’aventures, pensés à l’opposé des classiques squares au début du XXe siècle, qui connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt. Et la littérature de jeunesse leur ouvre aussi d’infinis espaces d’évasion, par exemple dans les albums de Tomi Ungerer dont nous parle Marie-Christine Vinson.

Comment le bonbon est-il devenu un symbole de la gourmandise enfantine ?

Pastilles, cachous, pralines, dragées… Dès le XVIIᵉ siècle, les bonbons se caractérisent par leur variété.
Shutterstock

Dans nombre de contes pour enfants, les bonbons sont symboles de gourmandise. Pourtant, à leur apparition, ces produits sucrés étaient surtout consommés par les adultes. Retour sur l’histoire.

Alimentation : le retour en grâce du goûter

D’un statut de repas perçu comme anodin, le goûter est passé à celui de temps fort de la convivialité familiale avec les périodes de confinement.
Shutterstock

À une période où l’on est fortement incité à manger sainement, le goûter, associé aux produits sucrés et à l’enfance, a-t-il encore la cote ? Et s’il s’était réinventé avec la pandémie ?

La poupée de Cosette : quand Victor Hugo soulignait l’importance du jeu pour les enfants

La poupée de Cosette, huile sur toile par Léon-François Comerre, conservé à la mairie de Trélon (Nord).
Léon Comerre/Wikimedia

Pour la fameuse scène de Cosette et de sa poupée dans « Les Misérables », Victor Hugo s’est inspiré de son expérience de père de famille et propose une fine analyse psychologique de l’enfance.

Lecture d’enfance : grandir sans fin avec Tomi Ungerer

Cuisinière hors pair, l’héroïne du
L’école des loisirs

Immédiatement adopté par le jeune public à sa sortie en 1971, l’album de Tomi Ungerer « Le Géant de Zeralda » accompagne les enfants sur le chemin des apprentissages. Retour sur un classique.

Des terrains d’aventure pour redessiner la place des enfants en ville

Terrain d’aventures, à Montreuil (93), en octobre 2020.
Chabe01/Wikimedia, CC BY-SA

C’est dans les années 1930 que l’idée du terrain d’aventure pour enfants a émergé, en opposition avec l’aire de jeux classique. Une nouvelle vague d’initiatives fleurit aujourd’hui.

The Conversation

Aurélie Djavadi ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'a déclaré aucune autre affiliation que son organisme de recherche.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

A lire aussi

« Racisme, antisémitisme, antiracisme. Apologie pour la recherche »

adrien

Chercheurs vs managers de la recherche : la guerre des mots

adrien

Écoutez l’émission sur les écrans et l’apprentissage de la lecture

adrien

Face à l’incertitude, faire entrer la réflexion éthique à l’école

adrien

à l’adolescence, comment remettre les pendules à l’heure ?

adrien

L’heure de réinventer l’enseignement en management est vraiment arrivée

adrien