iutbethune.org
Image default
Enseignement

L’apprentissage de la lecture commence plus tôt qu’on ne le pense


L’apprentissage de la lecture débute bien avant ce jour où l’enfant tente, pour la première fois, de décoder les mots d’un livre. Les premières semaines de leur vie, et même avant leur naissance, les bébés traitent déjà avec habileté des informations cruciales à propos des sons qui leur parviennent. Ils ajustent leurs réactions aux tonalités, aux structures de la langue et savent distinguer les voix des adultes de leur entourage familier. Donner un sens aux sons, aux mots et aux phrases sont des compétences importantes qui aideront l’enfant à progresser ensuite en lecture.




À lire aussi :
L’apprentissage précoce de la musique : un atout pour devenir un bon lecteur


Ces mécanismes précoces de lecture sont présents dans la vie quotidienne des enfants de moins de 3 ans. Ils impliquent de nombreuses activités d’écoute, de communication et d’expression, et pas seulement des échanges autour de livres.

À mesure que leurs compétences linguistiques se développent et que leur vocabulaire s’enrichit, les enfants apprennent à utiliser des images, des mots, des sons, à raconter ou à répéter des histoires, à réciter des comptines. Et à leur tour, ces activités leur donnent des repères pour mieux s’orienter par rapport aux signes qu’ils rencontrent sur la page. Voici cinq conseils pour favoriser ces lectures précoces avec des enfants de moins de 3 ans.

Créez un environnement propice à la conversation

Suscitez les échanges et entretenez-les. Les recherches montrent que le fait de parler aux bébés et aux jeunes enfants les aide à enrichir leur vocabulaire, ce qui n’est pas le cas lorsqu’ils n’écoutent que passivement une conversation.

Commentez les activités et les rituels de la journée. Cela peut être au moment de s’habiller, de jouer, de changer une couche ou de faire une promenade dans le parc. Cela permettra aux tout-petits de commencer à développer ce qui relève du langage réceptif – c’est-à-dire la capacité de comprendre les autres. Ils établiront ainsi des liens entre des situations et des expressions, réagiront, s’intéresseront aux sons et aux images de leur environnement, autant de compétences importantes pour l’apprentissage de la lecture.

Jouez avec les rythmes et la musique

Jouez avec les rimes, chantez des comptines, commentez les sonorités des chansons et faites beaucoup de musique. Les répétitions aident les enfants à mémoriser de nouveaux mots.

Dans les poèmes et les comptines, les allitérations et les assonances attirent l’attention sur la particularité des sons et les structures des mots ;

Partagez des images qui ont du sens

Appuyez-vous sur des images, par exemple des photos de lieux, d’objets ou de personnages familiers, pour partager des moments qui ont du sens. Créez des albums photos pour encourager le dialogue autour de l’environnement culturel de l’enfant et sa famille. Encouragez les enfants à montrer les détails qu’ils remarquent sur ces visuels.




À lire aussi :
Apprendre à raconter à l’école maternelle


Décrypter des images et suivre des séquences aide les enfants à apprendre à lire car cela les incite à établir des connexions, à repérer les étapes d’une histoire et donc à développer des capacités de compréhension. Même très jeunes, les enfants sont déjà capables d’interpréter des histoires en images et d’être sensibles à des détails signifiants.

Attirez l’attention sur l’écrit dans la vie de tous les jours

Qu’il s’agisse de la maison, de la crèche ou d’un autre lieu, l’environnement quotidien offre de multiples occasions de rencontrer de nouveaux mots, imprimés sur des boîtes de céréales, des panneaux ou encore des logos. Le fait de se confronter au quotidien à des caractères imprimés aide les moins de 3 ans à reconnaître les lettres, les sons et les images qui ont un sens.

Favorisez les interactions avec les livres

La lecture du soir entre parents et enfants ou l’heure du conte sont des occasions précieuses d’interactions sociales. Lorsque les adultes qui les accompagnent soutiennent l’exploration des images, attirent l’attention sur le texte et sa présentation, tout en parlant des personnages, l’histoire prend vie et suscite l’émerveillement des enfants.




À lire aussi :
Partager des histoires avec ses enfants pour les préparer à la lecture


Choisissez tout un panel de styles de livres – livres en tissu, livres-objets, livres d’images ou applications d’histoires en ligne. Veillez à ce que les tout-petits y aient accès de manière autonome, afin qu’ils puissent faire leurs choix, tourner les pages ou manipuler les technologies.

Les marionnettes, les accessoires et les jeux de rôle contribuent à rendre les livres interactifs et aident les enfants à recréer des histoires par le biais de jeux d’imagination. Les moins de 3 ans ont besoin de faire le lien entre les images, les sons et les mots collectés au fil de leurs expériences. Veillez donc à ce que les accessoires utilisés soient en lien avec leur culture et leur vie quotidiennes.


A lire aussi

sur Internet, comment inciter les étudiants à sortir de leurs « bulles de filtres »

adrien

Débat : En confinement, réinventons la vulgarisation scientifique !

adrien

Le manque de reconnaissance des « jeunes aidants »

adrien

Comment apprendre rapidement le chinois pour les débutants

Emmanuel

pour une fois, l’école serait-elle la voie de la raison ?

adrien

Le corps à l’école : une dimension oubliée

adrien