iutbethune.org
Image default
Enseignement

Pourquoi s’inscrire en cours préparatoire pour réussir son PASS 

Vous désirez faire des études en médecine ou dans un domaine de la santé après votre bac ? Vous avez certainement entendu parler du PASS ? Depuis la rentrée 2020/2021, la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) qui donnait accès à la deuxième année a changé de configuration. Elle est désormais remplacée par le PASS (Parcours d’Accès spécifique Santé).

Cette réforme de l’accès aux filières santé est venue rendre le « portail santé » encore plus difficile d’accès. Heureusement, il est possible d’anticiper et de se préparer afin de réussir à ce concours de la première année qu’est le PASS. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devez vous inscrire en prépa Pass avant même votre bac.

Prépa PASS pour acquérir une méthode de travail

Il n’existe pas de similitude entre le lycée et la première année. Généralement, les élèves travaillent au lycée, car ils sont bien encadrés par des professeurs et ne jouissent pas d’une totale liberté. Ce qui n’est pas le cas à la Fac.

En première année, l’étudiant découvre la liberté et se retrouve dans une pléthore de 1000 à 2000 personnes. Il constate aussi qu’il peut ne pas copier les cours sans que personne ne s’en soucie.

La prépa PASS est donc une excellente solution pour le mettre dans les conditions de la Fac sans pour autant qu’il n’y soit encore. Il s’agit en effet d’un système dans lequel l’élève s’offre une année blanche de médecine. Il apprend au cours de cette année à s’adapter aux conditions de travail en première année de médecine. Ceci dit, il est amené à vite apprendre et à assimiler, car la réussite ne s’obtiendra pas à la fin comme c’est le cas au lycée.

Cette anticipation du PASS reste alors une meilleure alternative pour forger la méthode de travail du futur étudiant.

Prendre de l’avance sur les autres

Au-delà de cette rigueur qu’impose la prépa au futur étudiant, préparer l’année de PASS dès la terminale lui permet de prendre de l’avance sur le cours de la première année. En effet, si la prépa PASS attire de plus en plus d’élèves, c’est bien parce qu’elle constitue pour ceux-ci une opportunité de maîtriser à l’avance le programme de médecine.

La méthode la plus en vogue pour une prépa PASS est celle de la prépa privée médecine. Pendant toute une année, les élèves qui choisissent ce cursus vont étudier comme s’ils étaient en PASS. Ils suivent normalement les cours de la terminale et reçoivent en alternance ceux de la première année de médecine. Ils subissent également des concours blancs à l’image du PASS de la première année.

Dès lors, sans mettre pied à la Fac, on stimule en eux toute la détermination indispensable pour une réussite dans les études en médecine ou dans un domaine de la santé.

Avoir la chance de se retrouver dans le numerus apertus

Avec les réformes au niveau des études de santé, plus de numerus clausus. Le nombre d’étudiants décrété par l’état et autorisé à passer en 2e année s’est mué en un numérus apertus. Il s’agit désormais d’un quota élargi qui offre la possibilité aux universités de moduler le nombre de places disponibles dans une fourchette définie par les agences régionales de santé.

Chaque faculté de médecine définit alors les modalités de formation qui lui sont propres. Par ailleurs, le redoublement n’est plus possible pour les étudiants en PASS. Cela suppose qu’il s’agit pour les étudiants d’une compétition assez accrue pour réussir. Il est donc primordial de se former d’avance pour avoir la chance de se retrouver dans ce numerus apertus.   

A lire aussi

Apprendre le chinois, ou l’attraction d’une langue distante

adrien

Les ressources éducatives libres, un enjeu d’avenir

adrien

art de la spatialité et littérature de jeunesse

adrien

L’orientation universitaire, l’autre vecteur des inégalités salariales femmes-hommes

adrien

Quelles seront les applications concrètes de la 5G ?

adrien

trois clés philosophiques pour apprendre à surmonter un échec

adrien