iutbethune.org
Image default
Enseignement

Quand la relation homme-machine devient une question de genre


Ce dossier rassemble les articles publiés dans « La Grande Conversation du week-end » du samedi 17 avril 2021, avec des articles des rubriques Science + Technologie, Éducation, et Économie + Entreprises.


Avez-vous remarqué que vos assistants virtuels sont souvent des assistantes ? Ce phénomène est largement considéré comme reflétant les biais de notre société.

La question du genre des IA est aussi une question sur les relations entre hommes et machines. Dans son analyse basée sur ses recherches en psychologie sociale, Sylvie Borau de la TBS Business School souligne que nous voyons les robots féminisés comme plus humains que leurs équivalents masculins.

Pour Agnès Helme-Guizon, Céline Ternon de l’UGA et Florence Sèdes de l’Université de Toulouse III – Paul Sabatier, ce sont également les biais du secteur de l’informatique, un domaine particulièrement masculin, qui sont en cause. Elles nous expliquent qu’une égalité femmes-hommes dans le monde de l’IA permettrait de dépasser les stéréotypes que nous transmettons lorsque nous concevons les programmes informatiques et les bases de données qui permettent aux machines d’appréhender notre monde.

Les biais en IA sont un problème qui dépasse largement le genre. Thierry Poibeau (ENS) explique ce qu’est un biais et revient sur la notion d’objectivité, tandis que Christophe Pérignon (HEC Paris) explique comment on peut mesurer l’équité d’un point de vue statistique.

Enfin, deux analyses se penchent sur la formation des jeunes. Elyès Jouini et Clotilde Napp de l’Université Paris Dauphine, avec Georgia Thebault de l’EHESS et Thomas Breda de l’École d’économie de Paris, montrent que les choix de formations restent à l’heure actuelle déterminés par les stéréotypes de genre, et non par le degré d’égalité femme-homme dans la société.

Plus enthousiasmant, Chantal Morley de l’Institut Mines-Télécom revient aussi sur l’histoire de la discipline depuis les années 50. En effet, bien que les années 80 aient marqué un tournant dans les filières de la formation en informatique en façonnant notre culture populaire et nos stéréotypes, il ne faut pas oublier qu’en informatique, bien des pionniers… furent des pionnières.

Pourquoi percevons-nous les robots féminins comme plus humains que les robots masculins ?
Rafael Matigulin, Author provided

Les robots et les assistants virtuels intelligents sont souvent dotés d’attributs féminins. Pour freiner ce biais, nous devons d’abord mieux comprendre les racines profondes de ce phénomène.

Y a-t-il un lien entre les stéréotypes véhiculés par l’IA et le manque d’égalité dans le secteur ?
chenspec, Pixabay, CC BY

Intégrer des femmes dans les équipes de développement pourrait permettre une IA plus égalitaire, moins sujette aux stéréotypes de genre que nous lui transmettons et qu’elle perpétue.

Les IA apprennent à partir de bases de données qui sont rarement représentatives ou complètes.
local_doctor, Shutterstock

Une IA peut-elle être neutre ? Pourquoi des discriminations émergent-elles et dans quels cas ?

Si un algorithme est formé à partir d’un ensemble de données biaisées de décisions passées prises par des humains, il hériterait et perpétuerait les préjugés de ces humains.
Shutterstock

Une recherche propose une méthode pour éliminer les injustices générées par l’intelligence artificielle qui peuvent mettre à mal les entreprises.

Plus nombreuses que les hommes dans l’enseignement supérieur, les femmes sont moins nombreuses à choisir les sciences.
Image by mohamed Hassan /Pixabay, CC BY

La sous-représentation des femmes dans les filières liées aux mathématiques est plus forte dans les pays les plus développés et les plus égalitaires. Un paradoxe lié aux stéréotypes de genre.

Dans les années 1980, les femmes, pourtant pionnières dans le secteur, se sont peu à peu retirées du marché de l’emploi informatique.
Shutterstock

Quels sont les biais qui détournent les filles des métiers du numérique, alors que des mathématiciennes et des programmeuses ont largement contribué à l’invention de l’ordinateur moderne ?



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

A lire aussi

Les bonbons, un moyen de créer du lien social entre collégiens ?

adrien

L’éducation physique et sportive, discipline mal-aimée des élèves ?

adrien

Célébrer l’éducation et les apprentissages, un combat universel

adrien

Comment l’école peut-elle devenir actrice de la justice alimentaire ?

adrien

Cinq questions pour mieux comprendre l’affaire « Avenir lycéen »

adrien

Faut-il renoncer au numérique pour l’éducation ?

adrien