iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

La myrtille, un super-anti-âge

La myrtille sauvage (Vaccinium myrtillus) pousse sur la plupart des massifs français. Appréciant les terrains acides, les sous-bois, le myrtiller produit des petits fruits bleus noirs qui arrivent à maturation à la fin de l’été. D’un point de vue médicinal, ce sont tant les feuilles que les fruits qu’il est intéressant de récolter. Les baies renferment des anthocyanes, de puissants anti-oxydants.

Les myrtilles offrent ainsi une manière agréable et efficace de se protéger contre les maladies cardiovasculaires, l’insuffisance veineuse mais aussi les maladies dégénératives du système nerveux et de la mémoire. Ses feuilles, quant à elles, riches en chrome sont efficaces pour réguler la glycémie chez les diabétiques et lutter contre certaines infections bactériennes intestinales ou urinaires.

Elle régénère le système digestif et soulage les infections urinaires

Les tanins de ses baies sont anti-infectieux et leur astringence va exercer une action réparatrice sur le système digestif. Elles sont aussi anti-inflammatoires, grâce à la présence de flavanoïdes et d’anthocyanes. Leur efficacité a été prouvée sur les salmonelles et le staphylocoque doré. Elles peuvent être une alternative aux antibiotiques. Prendre en infusion (feuilles et baies) 1 c à soupe par bol, 1 fois par jour et consommer 1 c. à soupe de fruits secs que vous aurez réhydraté.

Les feuilles de myrtilles sont aussi connues pour être très efficaces sur le colibacille Escherichia Coli, qui siège dans l’intestin, mais lorsqu’il vient à se multiplier, il peut migrer vers la vessie et déclencher des infections urinaires. « Toutes les infections urinaires n’étant pas liées à cette bactérie, explique Franck Dubus, docteur en pharmacie, formateur en plantes médicinales, fondateur de Drhumana, il est bon de chasser plus large et lui associer d’autres plantes anti-bactériennes. » Faire une infusion d’1c. à soupe de feuilles de myrtille, 1c. à soupe de bruyère, 1c. à soupe de busserole, pour un litre, et prendre 3 fois un bol par jour, pendant 4 jours.

Elle combat l’insuffisance veineuse

Les anthocyanes ont un effet tonique sur le système veineux. « Ils renforcent la paroi des vaisseaux et des petits capillaires, explique Franck Dubus, en améliorant leur imperméabilité et leur élasticité, limitant ainsi la formation d’oedème. » Grâce à cette meilleure tenue, le retour veineux et l’oxygénation de l’organisme sont immédiatement améliorés. Boire 1 verre de jus de myrtilles par jour pendant 2 mois, à diluer avec du jus de pomme.

La myrtille calme aussi les inflammations de la bouche et de la gorge. Son goût astringent est suffisant pour comprendre l’action antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisante de son jus sur les petites blessures ou irritations buccales. Utiliser le jus de myrtilles pour faire les gargarismes.

Elle prévient les maladies oculaires

L’action astringente de la myrtille sur les petits capillaires de l’oeil améliore la micro-circulation oculaire. Grâce à ses anthocyanes, elle prévient aussi […]

Lire la suite sur Top Santé

6566

A lire aussi

Le frelon asiatique bientôt éradiqué

Irene

4 baumes à lèvres d’homme pour se protéger du froid

Irene

Un homme en bonne santé? Oui… en 10 conseils !

Irene

Les 10 erreurs à ne pas faire au premier rendez-vous

Irene

Le gluten, c’est quoi exactement ?

Irene

6 façons de nouer son paréo (VIDEO)

Irene