iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Les allergies nuisent à la scolarité des enfants

Les allergies respiratoires nuisent à la scolarité des enfants, selon une étude Ifop pour la société Stallergènes (laboratoire qui propose des solutions contre les allergies). 69% des parents interrogées déclarent que les allergies empêchent les enfants de suivre leur scolarité sereinement.

Les résultats de cette étude révèlent qu’un enfant sur trois souffre d’allergies. 28% d’entre eux ont des problèmes respiratoires, 12% des allergies alimentaires ou médicamenteuses.

Les symptômes des allergies fatiguent les enfants

Rhinite, eczéma, asthme voire choc anaphylactique sont les manifestations habituelles de l’allergie. Ces symptômes sont des obstacles pour les enfants et sont néfastes au bon déroulement de la scolarité. Pour la majorité des sondés (74%), ils favorisent l’absentéisme, pour 6 Français sur 10, ils multiplient les difficultés d’apprentissage. 79% d’entre eux déclarent même que ces symptômes empêchent les enfants de se concentrer.

Les enfants touchés par les allergies sont fatigués, ont des démangeaisons, le nez bouché, des écoulements nasals. Pour la majorité des parents (93%), ils sont souvent contraints de ne pas participer à toutes les activités scolaires, en particulier les extra-scolaires et sportives. 89% des parents sondés affirment que leurs enfants allergiques ne suivent pas régulièrement leur cours de gymnastique.

De plus, les réactions allergiques les plus violentes ont souvent lieu au printemps à cause du développement du pollen; or c’est également la période des révisions d’examens, ce qui aggrave encore la situation des jeunes allergiques.

«En général, les jeunes qui sont allergiques sont peu conscients des risques qu’ils prennent s’ils ne suivent pas leur traitement. Il est important de leur donner les clefs pour prendre en main leur allergie et éviter des situations compliquées à gérer (fatigue, échec scolaire, sexualité difficile, isolement…) » rappelle Stallergènes.

Cette étude a été auprès d’un échantillon de 626 parents d’enfants scolarisés de la maternelle au lycée, extrait d’un échantillon de 1.202 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 60 ans, interrogés du 11 au 13 juin 2014.

2812

A lire aussi

L’andropause, un tabou d’homme

Irene

Les dangers des autobronzants : cancer et infertilité

Irene

Prenez votre santé en main !

Irene

La Nuit Blanche de retour à Paris : nos bons plans culture & food

Irene

Comment gérer une crampe nocturne ?

Irene

Ces 9 zones érogènes qui rendent fous les hommes !

Irene