iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Prise de tête vestimentaire : cravate, foulard, ou rien du tout ?

C’est la grande question (existentielle ou non, à vous de voir) que l’on se pose à l’aube d’un entretien, d’un rendez-vous important ou tout simplement pour aller travailler. Cravate, foulard, ou rien du tout ? À travers cet article, on va vous apprendre à éviter le calvaire vestimentaire auquel vous êtes confronté chaque matin (du moins, on va essayer).

Le foulard, un accessoire de femme ?
Oui, mais pas seulement. Ce n’est peut-être pas la découverte du siècle, mais je me suis rendu compte de son potentiel en tant qu’accessoire pour homme il y a quelques mois (Chuck Bass, je te suis reconnaissant à jamais). On est d’accord, porter un foulard quand on est un mâle, ce n’est pas forcément évident.

D’abord, il faut savoir bien le mettre : le noeud de foulard est un détail primordial. Question aspect, il ressemble à un noeud de cravate sauf qu’on rentre le foulard dans la chemise. On évite à tout prix de le nouer comme une hôtesse de l’air – sauf si vous voulez tuer votre virilité.

Un autre conseil qui évitera le look too much et raté : le foulard ne se porte qu’avec une chemise.

Je dois également aborder le choix des couleurs. Personnellement, je vous conseille de fuir le rose, difficile à assortir. Bien sûr, si vous êtes un as de l’assortiment, vous avez carte blanche mais SEULEMENT si vous êtes un as.

La cravate, solution de facilité ?
Oui, oui, et mille fois oui. Solution de facilité mais aussi la préférée. Une cravate bien assortie à la tenue donnera toujours un côté « classe » et surtout, plus habillé.

Ceci dit, elle peut rapidement vous donner un effet old school/geek/nerd (barrez les mentions inutiles) si vous n’êtes pas vigilant au niveau de l’assortiment. On FUIT les cravates Titi & Gros Minet, ou celles aux motifs grotesques, et les couleurs vives qui pourraient piquer les yeux de vos collègues.

Il existe plusieurs largeurs de cravates : les fines et les moins fines (de 4,5 cm à 9cm selon l’ami Wikipédia). Préférez les grosses avec un col style italien, et les fines avec des chemises où le col n’est pas dur.
Et le détail ultime : faites attention à ce que la cravate ne dépasse pas votre ceinture.

Personnellement, je suis plus adepte des cravates que des foulards, mais encore faut-il que le noeud soit réussi. Attention au gros fail vestimentaire.

Ne rien mettre ?
C’est aussi une possibilité. Avouez-le, porter la cravate tous les jours, ça devient lassant. Sachez qu’il est possible d’être bien habillé et présentable sans porter quelque chose autour du cou : chemise, pantalon, veste/veston, c’est le combo gagnant. N’hésitez pas, le changement ne fait jamais de mal.

En définitive, même si le foulard donne un effet plus cool et habillé, c’est aussi très facile de se planter. La cravate est un accessoire rôdé et plus facile à accorder à moins d’être un fan des Looney Tunes buté et obstiné. En résumé, c’est à votre convenance.

A lire aussi

Les problèmes comportementaux des enfants sont visibles dès la naissance, dans leur regard …

Irene

Alcoolisme : une étude préliminaire confirme l’efficacité du baclofène

Irene

La mode française sur le web

Irene

Réalisez un chignon original vous-même (VIDÉOS)

Irene

Road-trip au Québec : périple entre le Lac Saint-Jean et Tadoussac

Irene

Avoir confiance en soi en 6 étapes

Irene