iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Les bienfaits de l’huile d’argan

D’où vient-elle ?

Utilisée depuis toujours par les femmes marocaines, l’huile d’argan est tirée du fruit de l’arganier, un petit arbre présent uniquement dans le sud-ouest du Maroc et l’ouest de l’Algérie. Il produit de petits fruits jaune brun à maturité, contenant une noix très dure, renfermant elle-même deux à trois amandons. Ce sont eux qui, une fois torréfiés et pressés, donnent l’huile d’argan. Cette phase de torréfaction donne à l’huile d’argan un parfum légèrement grillé, entre l’huile de sésame grillé et l’huile de noisette.

Quels sont ses atouts nutritionnels ?

« Nous savons qu’elle apporte une bonne quantité de vitamine E, antioxydante, explique Béatrice Bénavent-Marco, diététicienne-nutritionniste. Elle est aussi bien pourvue en oméga 9, bénéfiques au système cardiovasculaire, et en oméga 6, des acides gras essentiels. Or, nous consommons généralement trop d’oméga 6 par rapport aux oméga 3. Comme l’huile d’argan contient peu d’oméga 3, pour conserver un bon rapport entre ces deux acides gras, mieux vaut donc l’utiliser en mélange avec des huiles de colza ou de caméline, pour obtenir un bon équilibre en acides gras… et un goût délicieux en prime ! ». Reste qu’il existe à l’heure actuelle peu d’études quant à ses effets sur la santé. Mais selon une étude de l’université de Casablanca (Maroc), l’huile d’argan permettrait d’améliorer les taux de triglycérides et de cholestérol chez des patients dyslipidémiques (qui ont trop de graisses dans le sang) ou diabétiques.

Quelle différence avec l’huile d’argan à usage cosmétique ?

La seule différence réside dans l’opération de torréfaction des amandons contenus dans la noix pour l’huile alimentaire. L’huile destinée à un usage cosmétique n’est pas grillée, d’où son odeur plus neutre et sa couleur plus claire.

Peut-on la chauffer ?

Composée en majorité d’acides gras mono-insaturés, elle peut théoriquement s’utiliser pour des cuissons douces. Mais compte tenu de son prix (élevé !) et de sa saveur délicate, on a tout intérêt à l’utiliser crue. Traditionnellement, au Maroc, on la déguste sur du pain, et on en assaisonne des salades, des soupes, des légumes grillés, des poissons, des tajines, la semoule de couscous … Mélangée avec du miel et des amandes, on en fait l’amlou, une pâte à tartiner qu’on sert au petit déjeuner sur des crêpes ou du pain.

Merci à notre expert, Béatrice Bénavent-Marco, diététicienne-nutritionniste, www.maconsultationdietetique.fr.

Lire la suite sur Top Santé

3467

A lire aussi

Bien choisir sa crème solaire pour une protection optimale ! – Apprivoisez le soleil !

Irene

Allonger vos cils naturellement ? C’est possible !

Irene

Mon enfant a mal au ventre, la faute au lactose? – La vie avec ou sans lactose?

Irene

Concours de mini-miss à Paris sur fond de polémique

Irene

Les smartphones font-ils grossir ?

Irene

Movember, portez la moustache de façon militante

Irene