iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Comment bien servir le vin à ses invités ?

N’achetez pas votre vin à la dernière minute, prenez votre temps pour bien le choisir et pour vous faire conseiller correctement. N’hésitez pas à vous rendre chez un caviste et lui demander son avis. Si vous vous y rendez régulièrement, ses conseils seront progressivement adaptés à vos besoins. Si vous sentez que le lien ne se crée pas, qu’il ne comprend pas vos envies, faites ce que vous feriez avec un coiffeur, changez de caviste !

Evitez d’acheter une bouteille qui contient du sulfite, il permet au vin de se conserver mais risque de provoquer un mal de tête. Depuis 2005 il est obligatoire d’inscrire sur toutes les bouteilles de vin français s’il en contient ou pas ! Regardez donc bien les étiquettes.

Comment conserver le vin ?

Une fois votre bonne bouteille achetée, placez-la à l’abri de la lumière, dans un endroit sec et à température constante. Pour un vin blanc, la température peut descendre jusqu’à 10 degré mais ne doit pas dépasser 12°C. Pour un vin rouge, la température de la pièce doit être comprise entre 14 et 16°C. Pour un vin mature, ne dépassez jamais les 14°C. Autrement dit, la meilleure pièce de la maison pour garder votre vin c’est la cave !

Si vous n’avez pas de cave, pas de panique ! Vous pouvez vous procurer une armoire à vin, qui est un très bon investissement. Il en existe de toutes les dimensions et pour tous les portefeuilles (à partir de 100 euros). Vous pourrez ainsi régler votre meuble à la bonne température. Au moment de choisir votre mini cave à vin, prenez en compte le compresseur (cylindre bloc de préférence) pour être sûr que le meuble ne va pas entièrement vibrer quand vous allez allumer le moteur. Rien de pire que de secouer une bouteille de vin !

N’oubliez pas que le vin va forcément se réchauffer dans la pièce principale où vous allez le consommer, alors si vous hésitez entre deux températures de conservation, préférez la plus basse.

A quel moment ouvrir la bouteille ?

Laissez le vin quelques heures voire une demi-journée dans la cave ou dans l’armoire avant de le servir. Mettez toujours la bouteille à la verticale de façon à vous assurer de ne pas retrouver de dépôts ou d’éléments volatiles dans les verres des invités par la suite.

Il est préférable d’ouvrir le vin avant l’arrivée des convives. L’objectif n’est pas d’aérer la bouteille comme tout le monde le pense. Il s’agit plutôt d’avoir le temps de la goûter pour s’assurer qu’elle est parfaite, pas bouchonnée, et comme vous l’espériez ! S’il y a un problème quelconque vous avez ainsi le temps de d’y remédier.

Comment ouvrir la bouteille ?

A l’aide d’un couteau ou d’un accessoire prévu à cet effet, sectionnez la capsule en son milieu, car c’est plus esthétique. Avant d’ouvrir le bouchon, passez un papier absorbant et humide sur le verre de la bouteille ainsi que le bouchon pour éliminer les moisissures. Lorsque vous retirez le bouchon, essayez d’éviter les secousses !

Vous pouvez ensuite regarder et sentir le bouchon (du côté vin bien évidemment). Cela va vous permettre de connaitre la qualité du bouchon et surtout son étanchéité en observant la trainée rouge ou blanche… S’arrêter sur le bouchon va surtout vous donner des informations sur l’aspect visuel et de conservation. Si votre vin est bouchonné, cela ne va pas forcément se sentir ni se voir ! C’est pour ça qu’il faut surtout goûter le vin.

Quel verre choisir ?

Il est très important de prendre le temps de bien choisir les verres de vos invités. Il doit être à pied, galbé et surtout resserré dans sa partie supérieure afin de garder tous les arômes du vin. La partie la plus haute, celle qui entre en contact avec les lèvres, doit être la plus fine possible afin de ne pas voler la vedette au vin. Le cristallin est à privilégier. Plus le verre est haut, long (20 cm idéalement) et étroit, meilleur le vin sera. Si vous ne savez que choisir, préférez toujours le verre merlot.

Les vins d’arômes et de délicatesses comme les Bourgognes rouges, les Bordeaux ou les vins du Rhône doivent être servis dans des verres plus amples pour de larges gorgés.

Selon la tradition, le verre à eau est toujours plus grand que le verre à vin, mais lors de vos repas, en grand(e) passionné(e) de vin que vous êtes, sentez-vous libre d’inverser les rôles !

A quelle hauteur servir le vin ?

Si vous voulez faire bonne impression, appliquez-vous lorsque vous servez le vin à vos invités. Pensez à ne jamais cacher l’étiquette avec votre main. Mettez-vous plutôt du côté droit de votre invité pour lui remplir son verre. Pour les rouges, arrêtez-vous à la moitié du verre. Pour les blancs, versez jusqu’à 1/3 du verre.

Les petits plus

  • Prévoyez plusieurs bouteilles car la première peut être bouchonnée ou plus appréciée que prévu !
  • Vous pouvez mettre votre vin en carafe ou le décanter afin de l’aérer, mais demander d’abord conseil à votre caviste pour ne pas courir le risque de l’oxydation du vin. Evitez de carafer les rouges.
  • Si vous servez plusieurs vins, allez-y crescendo : commencez par le plus léger pour finir par le plus riche.
  • Pensez à servir le vin avant le plat qu’il accompagne.
  • Il est utile d’investir dans un bon tire-bouchon c’est-à-dire, à queue de cochon et à vis sans fin.

Le grand sommelier qui est en vous s’est-il réveillé à la lecture de cet article ?

Merci à Pierre Thirifays, sommelier chez « Arabelle Meirlaen » d’avoir réveillé le grand sommelier qui était en moi en collaborant à la réalisation de cet article. 

7660

A lire aussi

La véritable sauce bolognaise

Irene

Des oeufs cocotte au micro-ondes, oui monsieur !

Irene

Grossesse : l’hypertension artérielle liée à la naissance d’enfants autistes

Irene

Comment garder votre jardin entretenu pendant votre absence ?

Irene

L’apnée du sommeil, une maladie préoccupante et en nette augmentation en Belgique

Irene

Comment prévenir et bien soigner une rougeole?

Irene