iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Le grognement chez le chien.. un bon moyen de communication

Ainsi, le grognement chez le chien fait partie du panel des signaux de communication vocaux. Il est en règle générale toujours émis comme un signal d’agressivité, mais l’agressivité ne rime pas systématiquement dans l’espèce canine avec des mauvaises intentions. Un chien peut grogner en jouant (au jeu du tirer-lâcher, par exemple) : l’agressivité n’est dans ce cas précis pas directement dirigée contre son maître ou la personne qui joue avec lui mais plutôt contre l’objet qui attire l’attention durant la phase de jeu.

Le grognement adressé à une personne constitue quant à lui un avertissement, soit léger, soit réellement menaçant. L’avertissement léger se conjugue presque toujours avec un grognement émis gueule fermée. La signification à y donner est plus ou moins la suivante : « Attention, j’en ai assez, on arrête ! Laisse-moi tranquille ! » Le chien peut aussi émettre ce type de grognement au cours d’un jeu, ou pour dire à son maître qu’il ne veut plus être caressé. Le grognement franchit la limite de la menace lorsqu’il s’accompagne du retroussement des babines dans l’objectif de montrer les dents. Le chien dominant découvre ses dents en plissant les lèvres vers l’avant, alors que le sujet soumis les étire en arrière. Ce grognement s’accompagne de signaux corporels relativement faciles à identifier : les oreilles sont droites (ou pointées en avant), le regard planté dans les yeux du rival et la queue en l’air expriment une agressivité alliée à une domination.

Le grognement menaçant est très souvent le préambule à une attaque ou un conflit. Pour désamorcer cette situation, il suffit dans la plupart des cas de répondre par des attitudes de soumission, en détournant par exemple le regard et en ramassant un peu son corps de manière à se faire tout petit. Fixer un chien dans les yeux ou chercher à l’effrayer par sa stature constituent par contre des signes de domination (et donc de défi), susceptibles de provoquer une attaque de sa part. Cette astuce n’est cependant valable et applicable que dans le cas où l’on se trouve face à un chien inconnu. Il ne faut jamais adopter une position de soumission à l’égard de son propre chien : si votre chien grogne sur vous, c’est qu’il y a eu faille dans son éducation. Si cela devait s’observer, il est recommandé d’avoir recours aux conseils de votre vétérinaire pour redresser l’éducation et retrouver les bons comportements. L’éducateur canin sera quant à lui également de très bonne utilité pour vous accompagner dans le suivi de cette potentielle problématique.

Si le chien grogne parce que vous êtes entré sur son territoire, sa menace n’aura rien à voir avec la domination et dérivera uniquement de son sens de la territorialité : le seul moyen d’éviter une attaque consiste alors à partir de ce territoire : attention, ne courez pas, ce qui attiserait la menace dirigée contre vous. Restez calme et faites marche arrière !

Si le chien grogne avec les oreilles couchées, la queue basse et le regard fuyant, il est agressif mais soumis, et vraisemblablement peu sûr de lui. Si vous vous trouvez sur son territoire, sa situation hiérarchique n’améliore pas beaucoup les choses, au contraire : il se sentira bien plus menacé par votre attitude dominante et risquera de vous attaquer.

Si vous vous trouvez en terrain neutre, vous le réduirez sans aucun doute à la fuite par un comportement dominant (par exemple, en hurlant contre lui, en le fixant dans les yeux et en vous faisant le plus grand possible) ; néanmoins, un chien dans l’impossibilité de se sauver mordra par peur. Défier hiérarchiquement un chien inconnu s’avère toujours risqué, et cette solution ne sera choisie qu’en cas d’urgence absolue.
Autrement, mieux vaut s’éloigner calmement, sans gestes brusques, en sortant petit à petit de ce que le chien considère comme sa « zone de sécurité » et où il se sent menacé par la présence d’un rival. Partir en courant représente la pire des réactions, car elle pourrait stimuler l’instinct prédateur du chien et l’inciter à vous poursuivre.

Pour en savoir plus sur le comportement de votre chien, son éducation et les multiples facettes de votre cohabitation, rendez-vous sur www.myanimalcare.be et retrouvez d’autres conseils et des offres pour gâter votre compagnon sur le site www.journeechien.be

5437

A lire aussi

Quand prendre soin de sa peau devient un réflexe de mec

Irene

Mille et une façons de faire des cookies

Irene

5 conseils maquillage pour chasser la fatigue

Irene

Road-trip en Irlande : le Ring of Kerry, cheveux au vent

Irene

Contre les boutons de fièvre, les remèdes de grand-mère marchent-ils ?

Irene

Restez belle après les vacances !

Irene