iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Contre le rhume, pas besoin de prendre des médicaments

Aucun médicament ne réduit la durée d’un rhume qui évolue généralement entre 1 et 2 semaines. En cas de maux de tête, de gorge ou de fièvre, les malades et les femmes enceintes peuvent prendre du paracétamol. En revanche, certains traitements sont à éviter.

La revue Prescrire de décembre 2014 rappelle que :

-les décongestionnants vasoconstricteurs par voie nasale ou orale provoquent des effets indésirables neuropsychiques et cardiovasculaires ;

– les antibactériens et antiseptiques par voie nasale provoquent des irritations et des allergies ;

-les antitussifs opioïdes (codéine, etc.), et les expectorants mucolytiques (qui fluidifient les mucus), exposent à divers effets indésirables (réactions allergiques ou troubles digestifs)

La revue souligne également que les solutions nasales en spray exposent les nourrissons à des fausses routes et à des arrêts cardiorespiratoires réflexes.

Les gestes anti-rhume

Pour lutter contre les infections hivernales, il faut surtout aider l’organisme à se battre contre le virus en faisant le plein de vitamine C. Il est donc essentiel de consommer au moins 5 fruits et légumes au cours de la journée, parmi lesquels des oranges, du chou, des kiwis ou des fruits rouges (ce qui permet d’atteindre l’apport journalier recommandé de 110 mg).

Pour se protéger du rhume, il est important de se laver le nez. Une pulvérisation de solution nasale à base d’eau de mer dans les narines nettoie la muqueuse et permet d’épurer l’air inspiré avant qu’il n’atteigne les poumons. Un véritable geste de prévention en période d’apparition des virus.

Limiter les risques de transmission

D’origine virale, le rhume se transmet par les éternuements, la toux ou par contact. Il passe directement d’une personne à l’autre par les mains ou par l’intermédiaire des poignées de porte, des claviers d’ordinateur, des téléphones…

Comme il existe plus de 200 virus responsables du rhume, il est impossible d’être totalement immunisé. Il est donc important de limiter les risques de transmission en se lavant régulièrement les mains, en jetant systématiquement les mouchoirs et en se protégeant à chaque éternuement et quinte de toux.

2689

A lire aussi

Quelle est la différence entre un sauna et un hammam ?

Irene

Comment réaliser un guacamole ?

Irene

The Sunken Chip : du fish & chips à Paris

Irene

6 conseils pour aider mon chat à bien passer l’hiver

Irene

Direction la Martinique : bien préparer son voyage

Irene

Hiver : un séjour sous la neige en Andorre

Irene