iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Peut-on consommer viandes rouges et charcuteries en évitant le cancer du côlon ?

Il y a quelques années les scientifiques nous avaient inquiéter en évoquant les liens entre cancer du côlon et viande rouge. Nous devions impérativement diminuer notre consommation, y compris de charcuterie. Une nouvelle étude ajoute des éléments importants à cette première analyse.

La corrélation entre cancer du côlon et viandes rouges / charcuteries

Depuis 2011 plusieurs études l’affirment : la forte consommation de viandes rouges et de charcuteries augmente les risques de cancer du côlon. En outre, 25% des cancers du côlon sont dus à la surconsommation de ces aliments.

Il est donc recommandé de limiter la présence de charcuteries et viandes rouges dans nos repas. Pour être plus précise, il est conseillé de ne pas consommer plus de 500 grammes de ces aliments par semaine. De quoi en décevoir certains.

Comment lier charcuterie, viande rouge, et bonne santé ?

Une équipe de chercheurs de l’INRA (Institut National français de la Recherche Agronomique) du laboratoire Toxalim a étudié le mécanisme par lequel ces aliments provoquent le cancer. Ils ont effectué leur expérience en fournissant une alimentation riche en viandes rouges et charcuteries à des rats.

De cette façon, ils ont pu trouver un moyen de réduire les effets négatifs de ces deux aliments convoités…

L’élément principal découvert par les scientifiques est le fer héminique, responsable entre autres de la couleur rouge de la viande. Ce composant est assimilable à l’organisme, la viande rouge est donc bonne pour la santé. D’un autre côté, il augmente le risque d’apparition de cellules cancérigènes.

Les chercheurs ont ensuite découvert que la vitamine E permet de mettre un terme à cette contradiction. Pour cela, ils ont ajouté cette vitamine à l’alimentation des rats. Cet antioxydant est présent dans l’huile végétale ou encore dans le blé par exemple. Le lien entre cancer du côlon, charcuterie et viande rouge a alors été considérablement limité.

De plus, l’ajout de vitamine E ne change en rien le goût de la viande rouge, ni celui de la charcuterie.

Nous pourrons bientôt consommer viandes rouges et charcuteries (modérément) sans s’inquiéter des mauvais effets sur notre santé !

Source : INRA

3362

A lire aussi

Des oeufs cocotte au micro-ondes, oui monsieur !

Irene

Bruxelles : une visite de la capitale belge en 24h top chrono

Irene

La cure détox : pourquoi et comment ? – Après les fêtes, place à la détox!

Irene

Création de site : comment bien gérer son 1er projet en groupe ?

Irene

Un homme en bonne santé? Oui… en 10 conseils !

Irene

Comment prévenir et soulager les allergies saisonnières?

Irene