iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

Faites venir les grenouilles dans votre jardin grâce à une mare naturelle !

Gwendeline Delieux , publié le 24 mai 2012 à 00h00 Temps de lecture :

Ca fait longtemps que vous en rêvez mais vous hésitez encore … Et si vous profitiez de ce beau week-end pour vous lancer ? Une mare égayera votre jardin et en plus, c’est profitable à la biodiversité. Voici quelques arguments et conseils pour vous convaincre et vous guider.

Les amphibiens sont parmi les espèces les plus menacées à l’échelle planétaire. C’est le cas chez nous aussi mais chacun peut réagir ! Posséder un jardin avec une mare « naturelle », des zones de hautes herbes, des abris (tas de bois ou de pierres…) et une tondeuse dont la lame est toujours réglée sur la position « haute » est évidemment le nec plus ultra pour la faune.L’installation d’une mare naturelle peut attirer grenouilles, crapauds et tritons. À leurs côtés, d’autres animaux viendront rapidement coloniser votre plan d’eau : demoiselles, dytiques, libellules… Pour favoriser la biodiversité, choisissez un endroit bien ensoleillé, prévoyez des berges en pente douce et n’oubliez pas d’aménager des abris aux abords de l’eau pour les amphibiens.La création d’une mare dans votre jardin vous procurera des heures de plaisir d’observation : le frai (la reproduction) des grenouilles rousses, les parades de tritons ou l’éclosion des libellules n’auront plus de secrets pour vous.

Conseils pour créer un point d’eau attractif pour les amphibiens :

Choisissez un endroit ensoleillé : La faune et la flore se développeront beaucoup mieux si votre point d’eau reçoit la lumière du soleil pendant au moins la moitié de la journée. Évitez la proximité d’arbres car la décomposition de grandes quantités de feuilles mortes tombées dans l’eau a un effet néfaste sur sa qualité.

Installez des plantes aquatiques :

Les plantes aquatiques sont nécessaires pour purifier et oxygéner l’eau. Préférez les espèces indigènes et évitez toutes les plantes exotiques.

Pensez aux amphibiens en aménageant les rives :

Ils doivent pouvoir quitter l’étang facilement, évitez les rebords verticaux, installer des troncs d’arbres ou disposez de cailloux sur les berges.

Variez les profils et les profondeurs :

Les tritons, grenouilles ou parfois les têtards peuvent passer l’hiver dans votre plan d’eau. Dans ce cas, une partie de l’étang doit atteindre au moins 80 cm de profondeur. Les zones moins profondes se réchauffent rapidement, elles sont très propices au développement des têtards. Choisissez le côté nord pour y réaliser une berge en pente douce, elle bénéficiera de l’ensoleillement optimal.

Donnez à votre plan d’eau un aspect plus naturel :

Si vous souhaitez installer un substrat pour masquer la bâche et donner à votre étang un air plus naturel, choisissez du sable ou des cailloux de rivière. Évitez tous les matériaux qui pourraient enrichir l’eau en matière nutritive. N’hésitez pas à installer des plantes de zones humides au bord de la rive.

N’y introduisez pas de poissons :

Les poissons ne font pas bon ménage avec les amphibiens. Les poissons mangent les oeufs, les larves et parfois même des adultes.

Accueillir des amphibiens :

Les espèces indigènes sont intégralement protégées. Elles ne doivent être ni perturbées, ni déplacées. Avec un peu de patience, elle viendront d’elle mêmes à votre point d’eau.

4017

A lire aussi

Quelles sont les vitamines dont mon corps a besoin au quotidien ?

Irene

Des oeufs cocotte au micro-ondes, oui monsieur !

Irene

Les allergies nuisent à la scolarité des enfants

Irene

Bientôt de nouveaux répulsifs anti-insectes moins coûteux ?

Irene

Apple voit rouge et s’engage contre le Sida

Irene

Pica Tapas

Irene