iutbethune.org
Image default
Vie Pratique

La Syphilis, c’est quoi ?

Virginie Coenart , publié le 06 novembre 2013 à 11h34 Temps de lecture :

Comme la plupart des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), la syphilis est en recrudescence ces dernières années. Cette maladie affiche une hausse continue sur la période 2002-2011 avec 155 signalements en 2002 et 744 en 2011. Cette tendance s’est toutefois tassée entre 2010 et 2011, passant de 35 % entre 2002 et 2003 à 5 % entre 2010 et 2011. En 2011 sur les 744 enregistrements de syphilis, 615 sont des hommes et 129 des femmes dont 517 patients avec un premier épisode (406 hommes et 111 femmes). L’âge moyen est de 40 ans pour les hommes et de 43 ans pour les femmes. On peut constater que la grande majorité des cas de syphilis sont enregistrés à Bruxelles. Le public homosexuel est particulièrement concerné.  Les derniers chiffres montrent que 83 % des infections à la syphilis concerne les hommes. Parmi ceux-ci, 88% ont une orientation homosexuelle/bisexuelle.

La Syphilis, c’est quoi ?

La Syphilis est une maladie infectieuse et contagieuse causée par une bactérie : le tréponème pâle. Elle est connue sous d’autres appellations telles que la vérole, le mal de Naples, la maladie de Cupidon… On peut avoir la syphilis sans le savoir. En effet, certaines personnes développent des symptômes tandis que d’autres n’en ont pas. Symptômes ou non, si on a la syphilis on peut la transmettre à d’autres personnes et aussi devenir gravement malade. L’infection se développe en trois stades et les symptômes diffèrent à chaque stade.

1er stade : entre 10 et 90 jours après l’infection.

Apparition possible d’un chancre (petite plaie indolore) sur la peau ou les muqueuses (pénis, gland, testicules, clitoris, vagin, anus, tétons, rectum, lèvres, bouche, gorge) Le chancre disparaîtra sans traitement après 3 à 6 semaines. Néanmoins on continue d’être porteur de la syphilis. Il faut donc se protéger et protéger son/sa/ses partenaire(s).

2éme stade : parfois apparaissant de façon simultanée au chancre, mais pouvant apparaître plusieurs années après le contact infectant.

Eruptions cutanées (poitrine, dos, et de façon caractéristique : paumes des mains et plantes des pieds, zone génitale). Possible douleurs articulaires et musculaires, fièvre et/ou perte de cheveux en plaques. Ces symptômes disparaîtront sans traitement mais l’infection est toujours présente (syphilis latente).

– 3éme stade : environ jusqu’à 30 ans après le contact infectant.

Lésions sévères des organes vitaux et du système nerveux (coeur, cerveau, yeux et os).

Neurosyphilis : la bactérie peut envahir précocement le système nerveux central et entrainer une méningite (asymptomatique ou céphalée), des atteintes oculaires et des atteintes de l’audition. Cette complication est plus fréquente chez les personnes vivant avec le VIH.

3508

Dépister la maladie: Il existe différents dépistages possibles ; en cas de résultat positif, un test « de confirmation » devra être fait. 1/ Test sanguin classique : prise de sang dont le résultat est connu une semaine plus tard 2/ Test sanguin rapide (une goutte de sang prise au bout du doigt) dont le résultat est connu 20 minutes plus tard. Les tests sanguins deviennent positifs entre 15 à 20 jours après la contamination, mais un délai de certitude de trois mois est nécessaire, ainsi qu’un examen clinique, entre le dernier risque et le test pour affirmer qu’un test négatif signifie l’absence de syphilis avec 100% de fiabilité. On peut demander un test de la syphilis auprès de son médecin généraliste, dans un centre de planning familial, dans une maison médicale, dans les centres de dépistage, …

Quels sont les traitements

La syphilis se traite à l’aide d’antibiotiques, généralement administrés en injections. Le traitement peut s’accompagner de fièvre. 6 mois après le traitement, une analyse sanguine sera nécessaire pour confirmer que le traitement a bien agi. Il est très important de passer les tests de suivi.

La syphilis est une infection très grave aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Elle se propage dans tout le corps. En l’absence de traitement antibiotique approprié, la maladie provoque la cardiopathie, la démence, la cécité, la paralysie et la mort. La syphilis accroît également le risque de transmettre ou de contracter l’infection à VIH.

Quels sont les modes de transmission – Par contact sexuel (oral, anal, vaginal, pénis). – Par contact avec une lésion de la peau (le chancre est très contagieux, les éruptions du 2éme stade sont également contagieuses). – Par le sang (partage de seringues notamment). – Par transmission de la mère à l’enfant.

Quels sont les modes de protection

– Préservatif, carré de latex pour les pénétrations et le sexe oral. – Matériel propre en cas d’injections. – Eviter contact avec les lésions de la peau au premier et au deuxième stade. – Faites-vous tester pour la syphilis régulièrement si vous avez plus d’un partenaire sexuel. – Il n’existe pas de vaccin !

A lire aussi

Contre les pulsions alimentaires, des gestes simples peuvent les détourner

Irene

Top 5 des box pour lesquelles on craque !

Irene

Pourquoi c’est bien mieux de coucher avec un mec qui a du ventre ?

Irene

La taille d’un pénis en érection à travers le monde

Irene

[Test] Gillette Fusion Proglide Styler : le kit du parfait barbier

Irene

Mal de dos, la faute aux SMS

Irene